Pour vieillir, il faut y croire

Pour vieillir, il faut y croire

VOUS ETES AUSSI JEUNE QUE VOUS CROYEZ l’ETRE !

(article du docteur Christian Bourit)

Un grand nombre d’hommes et de femmes sont enclins à penser que ce sont les éléments extérieurs qui modèlent nos vies mais c’est faux. En effet, l’important ce sont plutôt les décisions que nous prenons en fonction de nos croyances.

La personne qui pense qu’elle saura toujours s’intéresser à une foule de choses restera plus facilement dynamique le jour où elle cessera son activité. La personne qui pense qu’elle a une santé de fer sera insensible aux suggestions négatives d’une personne fragile et verra dans son temps disponible l’opportunité de faire du sport .

De la même manière nous pouvons être notre pire ennemi en entretenant la croyance qu’avec les années nous n’intéresserons plus grand monde.

Aussi longtemps que nous ne pensons pas mériter ce qu’il y a de mieux, le meilleur a peu de chance de se manifester dans notre univers. Il est facile d’imaginer ce qui va se passer dans nos vies si nos principales croyances sont dictées par la résignation et le manque d’estime de soi. Des paroles comme : « Le bonheur n’est pas pour moi » ou « Rien ne changera jamais » font partie du discours habituel de bien des gens.

Il faut bien comprendre qu’une croyance n’est pas nécessairement vraie; c’est en y adhérant que nous la transformons en vérité personnelle. Dès lors, elle devient notre ligne conductrice, et nous construisons notre existence en fonction d’elle.

NOS CROYANCES LIMITANTES SONT FONDÉES,

LA PLUPART DU TEMPS, SUR UNE ERREUR D’INTERPRÉTATION.

Un écolier pourra croire dur comme fer qu’il n’est pas doué pour une matière, alors que c’est peut-être la méthode de l’enseignant qui ne lui convient pas ou peut-être est-il tout simplement plus intéressé à s’amuser qu’à étudier. Une personne pourra se considérer comme peu séduisante parce qu’elle a le sentiment de ne pas correspondre à des critères stéréotypés, alors que son charme est évident aux yeux de plusieurs.

A chaque fois que nous avons un manque dans notre vie, quel que soit le domaine, c’est le signe que nous devons changer notre manière de penser et agir autrement.

…..

VOUS ETES AUSSI JEUNE QUE VOUS CROYEZ L’ETRE !

La personne qui reste prisonnière de ces croyances n’a aucune possibilité d’évoluer. Ne quittez jamais votre activité en disant que vous êtes vieux ou inutile.

Une vraie libération demande toujours une remise en cause des croyances, car les humains s’arrangent toujours pour reproduire des circonstances qui leur donnent raison. S’ils pensent que la vie est dure, ils vont passer l’essentiel de leur temps à chercher autour d’eux ce qui va dans leur sens. Nos croyances contiennent notre récompense ou notre punition.

La plupart de nos croyances se sont construites durant l’enfance. Nous les avons acceptées dans l’espoir de nous faire aimer. Si elles ont pu être utiles à une certaine époque de notre vie, elles représentent avec le temps une entrave.

Une personne persuadée qu’elle sera toujours délaissée fera inconsciemment tout pour s’attirer des expériences où elle aura effectivement le rôle de la personne ignorée et valider ainsi sa croyance. La personne qui se croit chanceuse se dirigera par contre spontanément vers des situations confirmant sa conviction.

Si elle n’est pas remise en cause, une croyance sera renforcée avec le temps. Fort heureusement, il est possible de mettre un terme à une croyance qui nous maintient dans la limitation dès que l’on a pris conscience de son effet négatif.

UNE CROYANCE N’EST QU’UNE PENSÉE RÉPÉTÉE, ENCORE ET ENCORE,

MAIS COMME TOUTE PENSÉE, ELLE PEUT ÊTRE TRANSFORMÉE.

Lorsque nous voulons élever notre niveau vibratoire, nous devons presque toujours prendre soin de nous libérer de nos croyances négatives. C’est en fonction de nos croyances que nous prenons les décisions qui façonnent notre destinée. Pour remplacer de manière efficace une croyance néfaste, il importe de commencer par affaiblir cette croyance, pour ensuite la remplacer par une croyance dynamisante.

Le plus simple pour progresser rapidement est de s’approprier les croyances communes aux personnes menant des existences épanouissantes. En les observant on s’aperçoit vite qu’elles ne s’embarrassent pas de croyances négatives. Elles ne perdent pas non plus leur temps à accuser les circonstances.

Avec nos croyances nous projetons sur le monde une image déformée de la réalité. Le problème est qu’ensuite, nous considérons cette projection comme une vérité. Il est donc essentiel de confronter nos croyances à la réalité, seule façon de répondre à la question : « Est-ce que ma croyance ne peut vraiment jamais être mise en doute ? »

 

La pratique de la marche sur le feu est souvent prise en exemple pour démontrer qu’il est possible de dépasser nos croyances même quand celles-ci sont très ancrées. Chaque année des milliers de personne de par le monde se prêtent à cette expérience dans un but de dépassement de soi. Un tel exercice n’a aucun intérêt si ce n’est de démontrer que la seule chose qui permet à un individu de marcher sur le feu, c’est de croire qu’il peut le faire. Ce qu’une immense majorité juge impossible est donc possible pour des dizaines de milliers d’individus parce eux croyaient ou se sont mis à croire qu’ils pouvaient le faire.

 

Même si marcher sur le feu ne signifie pas que l’on peut marcher sur l’eau, ce qui demande un niveau de conscience que personne n’a approché, à mesure que nous refusons d’accepter les limites et révisons nos croyances, nos possibilités se développent de manière exponentielle.

RAPPELEZ-VOUS TOUJOURS, VOUS ETES INFINIMENT PLUS QUE VOS CROYANCES.

POUR CHANGER DE VIE, NOUS DEVONS COMMENCER PAR CHANGER NOS PENSÉES.

 

 

 

Leave A Response

* Denotes Required Field